3 caps mythiques à visiter

Publié le 18 juillet 2018 14:04

Imaginez mettre les voiles pour des terres inconnues, à la recherche de nouvelles ressources inexplorées, littéralement, avec pour unique garantie de tomber dans le néant. Malgré ces anciennes croyances, tant d'explorateurs et pionniers ont franchi les océans à la recherche d'or, d'aventure ou tout simplement de répit pour refaire leur vie sous de nouveaux horizons.
Le passage des caps, jonction entre deux océans, était souvent la partie la plus périlleuse de leur voyage. Le premier cap a explorer était une étape cruciale sur la route des Indes. Le second était la partie la plus dangereuse de l'une des routes vers l'or. Et le troisième et dernier, un cap moins lourd d'histoire mais au centre de notre actuelle ruée vers l'or, celle du soleil !

Le Cap Bonne Espérance 

Situé à la pointe sud du continent Africain, ce cap servait de repère visuel aux marins. Il constitue l'entrée de la magnifique baie de Cape Town. Géographiquement, le point le plus méridional se trouve au Cap Agulhas, mais c'est le Cap Bonne Espérance qui reste dans l'inconscient collectif. Son nom a été choisi en 1488 par le Roi du Portugal à cette fin: créer un sentiment d'optimisme pour aller vers les richesses de l'Inde. À partir de 1650, les premières colonies néerlandaises se sont installées dans la région, suivi des Huguenots, protestants français persécutés dans leur terre d'origine. Ici, si loin des tensions, avec un climat si amène, des mers si riches en poissons, les colons en tout genre ont trouvé leur bonheur. Vous allez voir un paysage sublime, presque inchangé depuis cette époque.

Le Cap Horn
Terre de Feu, Detroit de Magellan, Île Horn, Passage de Drake...que des noms évocateurs, de personnages qui ont créé leur propre mythe, et celle de la mer qu'ils ont conquis. Avant de vous approcher des fjords patagoniens, vous passerez entre les archipels rocailleux de Tierra del Fuego et Cabo de Hornos. Ces passages entrelacés ont toujours protégé les navires des houles immenses du Pacifique Sud, dont le plus connu d'entre eux, le détroit de Magellan. Pour retrouver le Cap Horn, il faut s'aventurer sur la mer ouverte, au Passage de Drake, là où convergent les deux plus grands océans de notre planète. Ajoutez à ce scénario épique quelques icebergs ici et là, et vous pouvez deviner le courage et le sang-froid des marins d'antan. À la pointe de l'île Horn se trouve le mémorial du Cap Horn dont la sculpture en acier représente un Albatros. Une invitation à méditer pour tous ces marins ayant péri en essayant de franchir ce redoutable cap.

Los Cabos San José del Cabo
La Californie fut longtemps mexicaine, et ne s'est scindée en deux que depuis la fin du 19e siècle. Désormais, l'immense péninsule aride et rocheuse se nomme Baja California (la Basse-Californie), comme pour retenir une certaine identité partagée après la séparation de son gémeau du nord. Au bout de cette terre si fameuse, Los Cabos (les caps) dont Cabo San Lucas rayonne comme un phare isolé. Hub de tourisme international, on se perd dans d'innombrables activités nautiques et le buzz de la vie nocturne. En contraste saisissant avec les roches battues par le soleil, on trouve à nos pieds l'un des écosystèmes les plus riches de la planète: la Mer de Cortez, à découvrir absolument. Mais surtout n'oubliez pas de remonter à bord, votre croisière vous réserve encore de beaux paysages!

Envie de voir ces Caps mythiques de vos propres yeux? Consultez nos prochains départs.